Jodel-Fr (francophone)
26 Janvier 2022 à 08:43:58 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Alexis de Tocqueville : « ce qu’il y a souvent de plus difficile à apprécier et à comprendre, c’est ce qui se passe sous nos yeux
 
   Accueil   Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: 1 ... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 [19]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: 96 ans de Jean Delemontez  (Lu 165231 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Jacques D.
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 039



« Répondre #270 le: 16 Mai 2015 à 16:11:56 »

Cela fait plaisir de lire Alain CAUCHY, il a sa place parmi les passionnés.

Je vous passe à tous les amitiés de Jean, mon père. Vous donnerai des nouvelles.

Jacques
Journalisée
fbmgb
Membre Senior
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 409



« Répondre #271 le: 16 Mai 2015 à 20:39:02 »

Bonsoir,

  Ce fut marquant de rencontrer Mr Delemontez l'an passé à Marennes, merci de nous donner de temps à autre de ses nouvelles.
 Bon anniversaire
Journalisée

jp F-BMGB
Jacques D.
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 039



« Répondre #272 le: 17 Mai 2015 à 12:49:50 »


Effectivement, il franchira le cap des 97 ans le 9 juin prochain.

Il reste très lucide sur son état mais ne sort plus de son lit même pas pour les repas.

A Bientôt

jacques
Journalisée
fpyfu
Membre Complet
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 71


« Répondre #273 le: 27 Mai 2015 à 21:19:35 »

petit clin d’œil Mr DELEMONTEZ
Je pense a Marenne, photos polaroid, scannées il y a un sacré bout de temps. Ce qui explique la qualité!

Journalisée
Jacques D.
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 039



« Répondre #274 le: 27 Mai 2015 à 21:50:46 »


Bonsoir Monsieur CAUCHY,

Heureux de vous lire ! votre aventure à eu ce coté exceptionnel de fabriquer un prototype avec mon père.
Il ma raconté cette aventure magnifique dont il a conservé un souvenir très net.
Pourriez vous par exemple nous raconter votre premier vol en son absence et vos impressions quelques peu inattendues.....

Pour ma part, puisque que j'ai fait son 9em projet, je commence le 21 em....et je ne travaillerai jamais à votre vitesse. Cela me permets de ressentir et de bien m'imprégner de ses plans géniaux.

Ma vie ne sera sans doute pas assez longue mais en remettant 100 fois son ouvrage sur le travail...
l'on progresse.

Amitiés

Jacques
Journalisée
fpyfu
Membre Complet
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 71


« Répondre #275 le: 27 Mai 2015 à 22:55:40 »

bonsoir
Heureux de vous lire
je pense que je ne serais pas vexé, que l'on me dise tu Clin d'oeil
il me semble que c'est la règle sur les forum  Souriant
L'histoire de ce DC01 est une histoire vraiment... je ne sais pas dire, mais l'avoir vécue, je voudrais que d'autre l'ai vécue aussi.
elle fut le fruit d'un jeune fou de moins de trente ans, et a cet age on a peur de rien.. on fonce sans réfléchir! et la rencontre d'un homme merveilleux.
a cette époque je savait que j'avais affaire a un grand homme, mais a trente ans je ne mesurais pas tout.
Bien sur cet avion s'est construit avec de la joie du sang et des larmes. A cette époque j'avais trois enfants a élever, et un salaire proche du smig.
Pour terminer cet avion il a fallut vendre tout ce qui était vendable, mais quel bonheur lorsque j'ai fait son premier vol, tout le sang oublié, cette joie du premier vol.
j'ai avec votre père passé plus d'une année en contact chaque jours, et plusieurs heures.
Puis après les premiers vol il m'a invité a Marenne pour les tests en vol.
Test en vol???
quelques instruments, la montre, le carnet ( celui de la photo) et une calculatrice programmable  (déjà d'un autre age a cette époque) mais je crois me souvenir qu'il avait dessus ses programmes, et qu'il y tenait particulièrement.
Invité a Marenne j'ai dit, oui, il m'a offert gite et couvert dans un petit pavillon destiné a la location. Petit pavillon ou petit détail il m'a fait voir la table qu'il avait calculé!!!! déformation professionnelle.
Au contact avec votre père, qui m'a fait totale confiance, puisque il s'asseyait en place droite et prenait ses notes, me demandant seulement de monter, descendre, virer.....
j'ai découvert un homme encore plus incroyable, pourtant je l'avais plusieurs heures chaque jour.
Encore a ce jour je me demande comment un si grand homme peut être aussi simple, car c'est vraiment un génie, a chaque problème une solution simple, jamais de complication, jamais céder a la mode. Juste ce qu'il faut ou il faut et pas plus.
En respectant ses conseil le DC01 ne pesait que 216KG. La on mesure le génie. ( car j'ai toujours respecté ses conseils, même si des fois les doigts du modernisme me démangeaient: un peu de peinture ici et de moquette la)
seul point ou je n'ai pas céder, c'est la verrière. Indéci
Je me souvient encore, vote père me faisant comme réflexion, décidément personne en veut de ma verrière. Une verrière aérodynamique, mais développable, un peu style tranche de melon.
Il faut se reporter a l'époque ou faire un avion comme cela était a contre sens.

Vous connaissez votre père bien sur, mais moi je le connait sous un autre angle.
Il suffit d'imaginer un jeune, ayant construit un D9 et qui contacte le DEL des JODEL, et lui expose son idée farfelu.
Toute personne n'aurais même pas daigner répondre ou aurais balayer d'un revers de main ce projet, voir pire encore balayer l'idée même car il n'y avait rien a gagner.
j'ai été reçu, écouté, aidé, accompagné. et ça sans jamais la moindre allusion a la charge de travail que je lui donnait, toujours disponible.
Ces choses la vous marquent a vie et l'on se sent bien petit.
je pense qu'une seule phase résume votre père, c'est dans le reportage sur l'histoire des JODEl sur FR3. Quand il répond: j'aurais pu gagner plus, mais a partir du moment ou je gagnait convenablement ma vie.....
J'aurais beaucoup de choses a vous raconter sur ces année que nous avons pasée ensemble, mais la c'est le fil de son anniversaire et je ne veut pas m'y emisser de trop
Bonne santé Jean Delemontez  Sourire Clin d'oeil


Journalisée
kakydanou
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 600


D-11 UETZ HB SOP


« Répondre #276 le: 28 Mai 2015 à 11:48:02 »

Très beau témoignage, merci du partage!

Daniel
Journalisée

  Daniel
Thierry Mazenot
Membre Senior
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 867



« Répondre #277 le: 28 Mai 2015 à 15:32:59 »

Bonjour, et merci de ce témoignage.

Quelques mots ont relevé mon attention: " A chaque problème une solution simple, jamais de complication, jamais céder a la mode. Juste ce qu'il faut où il faut et pas plus."

Tout simplement parce que c'était la façon de voir de P.MAZENOT. En effet, il avait adopté cette vision des choses, après ses études d'ingénieurs aux Arts et Métiers de Cluny, dont il était sorti Major de sa promotion. Quand j'étais enfant, puis adolescent, en vacances chez lui, chaque fois que se présentait à moi un problème pratique concernant un domaine "technique", il me conseillait, ou me montrait toujours la solution la plus simple et la moins onéreuse pour le résoudre.
D'ailleurs, lui-même me racontait que lorsqu'il devait engager un nouvel ingénieur aux aciéries d'Imphy, il soumettait aux candidats un problème technique à résoudre. " Très souvent me disait-il, les anciens élèves des écoles d'ingénieurs, choisissaient des solutions brillantes, parfois compliquées, mais souvent onéreuses, alors que le "Gardzart" (ingénieur A & M) choisissait invariablement la solution la plus simple et la plus économique. Avec 3 bouts de ficelles et deux clous, ils arrivent à s'en sortir, tout simplement parce que leur formation est beaucoup plus axée sur la pratique que sur la théorie, à la différence des autres écoles. Ce sont des manuels avant tout."

Donc, il n'est pas étonnant du tout, que Jean DELEMONTEZ ai voulu intégrer cette école, qu'il en ait ensuite appliqué les préceptes, dans la conception de ses avions, et qu'il se soit bien entendu avec mon aïeul. D'ailleurs, les quelques fois où je l'ai accompagné à Beaune en visite chez les familles JOLY ET DELEMONTEZ, cela passait toujours par un passage dans le bureau de Jean DELEMONTEZ, où je les voyais discuter de longs moments devant la planche à dessin, à mon grand désespoir, car je trouvais le temps long, et que la seule chose qui m'intéressait, c'était d'aller au terrain pour voir les avions, avec l'espoir de faire un petit tout bien sur.

Thierry.
Journalisée
Pages: 1 ... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 [19]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !