Jodel-Fr (francophone)
03 Juin 2020 à 14:26:18 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
   Accueil   Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1] 2 3   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: moche .....  (Lu 8424 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Grizzly
Membre Senior
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 732


Pot de miel, ou coup de griffe, ça depend de vous


« le: 04 Octobre 2010 à 12:55:30 »

MONTPELLIER (AP) — Un avion avec un couple et leurs deux enfants à bord, porté disparu depuis dimanche soir, était recherché dans le secteur de Lodève, a-t-on appris lundi auprès de la préfecture de l'Hérault et de la gendarmerie confirmant une information du "Midi Libre".

"De nouvelles recherches devaient avoir lieu mais les conditions météo sont catastrophiques", a précisé lundi matin à l'Associated Press Claude Balland, préfet de l'Hérault, présent dans la cellule de crise mise en place à la sous-préfecture de Lodève.

Un capitaine de l'armée de l'air de 40 ans, sa femme ainsi que leurs deux enfants de deux et quatre ans effectuaient un vol privé dimanche entre Jonzac (Charente-Maritime) et Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) lorsque leur avion a disparu de l'écran radar de la tour de contrôle de Lyon vers 19h37. "Il y avait beaucoup de vent, l'avion a repiqué vers Montpellier", ajoute Claude Balland. "grâce à l'opérateur Orange, le téléphone de la femme a été localisé vers 3h du matin dans un périmètre de 4km autour de Lodève".

Un plan de Sauvetage terrestre (SATER) a été mis en place par les autorités vers 23h30. "Le relief est pentu, boisé, difficile d'accès et les conditions météo sont catastrophiques avec du vent, de la pluie, du brouillard", ajoutait le préfet. Un hélicoptère de l'armée de l'air qui devait décoller dans la matinée était pour l'heure cloué au sol.

Les quatre occupants se trouvaient à bord d'un monomoteur Jodel DR 1050 pesant 750 kilos. AP
Journalisée

- Ne prenez pas la vie trop au sérieux,
de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
F-PJBV
JiPé
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 922


D18 F-PJBV 349


WWW
« Répondre #1 le: 04 Octobre 2010 à 13:54:05 »


Les quatre occupants se trouvaient à bord d'un monomoteur Jodel DR 1050 pesant 750 kilos. AP

SALON, sont basés le F-BSIH, le F-BLMO et le F-BKBZ  :'(
Journalisée

     @mivolement JPaulV  D18 F-PJBV  @ Lunéville  Mes tagazous  Ma chaîne de vidéos Youtube
Maverick
Modérateur Global
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 364



« Répondre #2 le: 04 Octobre 2010 à 14:09:05 »

www.midilibre.com
www.sudouest.fr
Journalisée
madsteph
Membre Senior
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 289



« Répondre #3 le: 04 Octobre 2010 à 14:16:44 »

c'est vraiment une triste nouvelle...
Journalisée
Olivier R
Membre Complet
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 93



« Répondre #4 le: 04 Octobre 2010 à 16:24:04 »

Un ami de la famille ...

L'avion disparu dimanche dans l'Hérault a été retrouvé ce lundi en fin de matinée près de Lauroux, selon la préfecture. Les quatre personnes à bord sont décédées.

Les recherches avaient repris ce lundi pour tenter de localiser l'appareil avec lequel le contact a été perdu dimanche soir par la tour de contrôle de Montpellier, après son décollage de Charente-Maritime.

Un « grand pilote »

Le pilote de l'avion était Renaud Ecalle, champion du monde de voltige aérienne 2009.

«C'est un grand pilote», un «grand nom de la voltige», «l'élite en tant que telle», avait déclaré en début de matinée, à l'AFP, Yann Laroche-Joubert, qui avait accueilli Renaud Ecalle dimanche à l'aérodrome de Jonzac (Charente-Maritime) pour sa journée portes ouvertes.

Renaud Ecalle, 30 ans, a décollé dimanche à 17h00 de l'aérodrome à bord d'un Jodel DR-1050, avec sa femme et ses deux enfants pour rejoindre Salon-de-Provence, où il est capitaine de l'armée de l'air.
Journalisée
Laurent C
Membre Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 46


« Répondre #5 le: 04 Octobre 2010 à 17:45:17 »

Une pensée émue pour ces petits, cette maman et ce grand pilote.
Je l'ai vu il y a 8 jours à Darois pour une présentation magistrale.
Je ne pense pas qu'il avait envisagé qu'un accident puisse entrainer les siens.
Journalisée
Grizzly
Membre Senior
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 732


Pot de miel, ou coup de griffe, ça depend de vous


« Répondre #6 le: 04 Octobre 2010 à 19:21:04 »


SALON, sont basés le F-BSIH, le F-BLMO et le F-BKBZ  :'(

www.bea.aero



merci JP pour le détourage....

Journalisée

- Ne prenez pas la vie trop au sérieux,
de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
F-PJBV
JiPé
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 922


D18 F-PJBV 349


WWW
« Répondre #7 le: 05 Octobre 2010 à 09:54:04 »


merci JP pour le détourage....

De rien, j'ai pensé que le bleu azur n'était vraiment pas de circonstance  Triste
Journalisée

     @mivolement JPaulV  D18 F-PJBV  @ Lunéville  Mes tagazous  Ma chaîne de vidéos Youtube
kakydanou
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 599


D-11 UETZ HB SOP


« Répondre #8 le: 05 Octobre 2010 à 12:34:46 »

Caro se joint à moi pour une pensée très émue pour la famille et les proches...

Dani
Journalisée

  Daniel
F-PJBV
JiPé
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 922


D18 F-PJBV 349


WWW
« Répondre #9 le: 07 Octobre 2010 à 15:07:55 »

pour clore ce fil

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=1r9Lu8osqWA" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=1r9Lu8osqWA</a>
Journalisée

     @mivolement JPaulV  D18 F-PJBV  @ Lunéville  Mes tagazous  Ma chaîne de vidéos Youtube
Fab4Fly
Membre Senior
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 302



« Répondre #10 le: 19 Avril 2011 à 12:32:54 »

Il faut que nous tirions tous les leçons des erreurs des autres (et surtout si il s'agit des plus grands d'entre nous).

Alors, sans polémique sur le pourquoi comment mais avec la froideur de l'administration, je vous indique ici l'adresse ou vous trouverez le rapport BEA sur l'accident du F-BKBZ piloté par Renaud Ecalle.

www.bea.aero/docspa/2010/f-bz101003/pdf/f-bz101003.pdf

Qu'il(s) repose(nt) en paix.
Journalisée

Il va bien ce petit avion
Grizzly
Membre Senior
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 732


Pot de miel, ou coup de griffe, ça depend de vous


« Répondre #11 le: 19 Avril 2011 à 15:25:51 »


Il faut que nous tirions tous les leçons des erreurs des autres (et surtout si il s'agit des plus grands d'entre nous).
Alors, sans polémique sur le pourquoi comment mais avec la froideur de l'administration, je vous indique ici l'adresse ou vous trouverez le rapport BEA sur l'accident du F-BKBZ piloté par Renaud Ecalle.
www.bea.aero/docspa/2010/f-bz101003/pdf/f-bz101003.pdf
Qu'il(s) repose(nt) en paix.

Le commentaire de François Rallet sur le rapport du BEA.
par Hommage a Renaud Ecalle.,


    Dans ce qui suit, je vous fais part de ma vision et de mon analyse suite au rapport du BEA. A travers cette analyse, je souhaite apporter une explication au plus juste en étayant les raisons de cet accident tragique afin que chacun puisse tirer certains éléments pouvant servir dans sa propre expérience.     

    J'ai eu l'occasion d'être en contact avec le BEA à deux reprises car je connais bien le caractère aéronautique de Renaud et avec les éléments récoltés, cela a permis de déterminer le scenario du vol. Le BEA établit une enquête en relatant des faits et conclut sans évaluer une quelconque responsabilité dans le seul but de faire de la prévention.     

    Sans reprendre l'ensemble de l'enquête, je vais tenter de remettre dans son contexte les principaux faits qui ont poussés Renaud à l'issue fatale.     

    Renaud volait toujours avec la vue du sol et contournait toujours la très mauvaise météo voir se dérouter sauf si les information qu'il possédait (météo en temps réel via la radio ou METAR avec l'iphone) lui permettait de voler on top. Le tracé en 3D du vol en corrélation avec la météo du jour permet de vérifier ce comportement.     

    Aux environs de Millau, les très mauvaises conditions météo ne lui permet pas de poursuivre en dessous de la couche et rend certainement très risqué de tenter un atterrissage sur le terrain de Millau; mais le facteur temps (c'est à dire arrivée de la nuit aéronautique) réduit à unique option de rejoindre Montpellier. Le METAR de Montpellier fait cependant état d'une météo favorable de 2000ft de plafond. La solution de passer on top est alors cohérante a l'exception de devoir sans doute être obliger d'effectuer une percée en VFR avec un avion seulement équipé d'une bille aiguille. Cependant Renaud avait une expérience militaire de ce type de pilotage sur TB30. Il possédait des facultés hors normes et il pouvait dans ce cas extrême envisager cette situation et quoi qu'il en soit, il n'avait pas d'autres choix et malheureusement ils étaient déjà dans l'entonnoir.

    Le vent très fort du sud est ( 50kt voir plus au FL50) a évidement réduit énormément la vitesse sol. Imaginez vous volant à 65kt avec le vent de face, vous avez donc une Vs de 15kt au plus. Maintenant imaginez vous la même chose on top avec un défilement rapide des nuages et dans un environnement très turbulent, c'est moins facile d'imaginer que vous n'avez parcouru que 8nm en 15min (point n°1 au point n°4). Il devient pas conséquent extrêmement difficile d'imaginer qu'après environ 28 minutes de vol (de la verticale de Millau a l'impacte) vous n'êtes qu'a 14 nm de votre point de départ soit une vitesse de moins de 30kt (en prenant Millau comme dernier point identifié)     

    Restons dans la peau du pilote, certes impossible d'estimer correctement votre position, vous avez malgré tout conscience que le vent est important, vous estimez avoir parcouru au moins 25nm en 25 min avec une vitesse indiquée d'environ 90kt en moyenne, soit une distance d'environ 15nm de Montpellier. Maintenant le contrôleur vous demande de prendre un cap afin d'éviter des avions qui arriveront en finale.Si on parle de finale IFR, on pense 10 à 15 nm (surtout dans l'armée) ce qui vous conforte dans votre estimation erronée.Mais au moment de l'annonce du contrôleur, Renaud et sa famille sont à 32nm du terrain de Montpellier. Nous savons tous que demander au  contrôleur à descendre en VFR ne présente pas une prise en compte et que cela ne nous affranchit pas de l'anticollision mais son autorisation risque encore une fois de nous conforter dans notre sentiment d'être à la bonne distance cest à dire dépourvu de tous reliefs.Oui mais là vousvous dites que percer en VFR même si vous savez qu'il y'a 2000ft de plafond en dessous, c'est pas une super situation et que de demander au contrôleur votre position exacte serait judicieux. Pourquoi ne l'a t-il pas fait ?     

    Renaud se trompait très rarement, on le surnommait dans son milieu "t'as raison".Ces facultés hors du commun et une expérience rarement égalée lui avaient permis de développer une grande confiance en lui ce qui explique pourquoi il ne demandait jamais d'aide à personne.Alice était elle aussi très sure d'elle et les circonstances citées précédemment n'ont malheureusement pas semés de doute pendant leur percée. Malgré le manque de luminosité et le faible équipementde lavion(bille aiguille) les paramètres de la percée déterminés par les échos radars (l'antenne radar de Montpellier est située à 400m de l'impact sans aucun masque du relief) sont très stables ce qui confirme une percée totalement contrôlée jusqu'au bout. Il n'y a eu aucun évitement du relief, la position de l'épave confirme qu'il n'y a eu aucun changement de paramètres. Ils sont donc tous partis sans se rendre compte du danger, sans voir la montagne.     

    J'ai longtemps et beaucoup réfléchi au scenario et j'ai cherché à retranscrire au plus juste la verité sans accuser ou protéger ni même de me persuader de quoique ce soit.

    J'espère que mon récit vous sera bénéfique.
Journalisée

- Ne prenez pas la vie trop au sérieux,
de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
Fab4Fly
Membre Senior
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 302



« Répondre #12 le: 19 Avril 2011 à 15:36:28 »

Eclairage intéressant. (et merci pour la petite correction nécessaire dans mon post).
Journalisée

Il va bien ce petit avion
F-PJBV
JiPé
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 922


D18 F-PJBV 349


WWW
« Répondre #13 le: 19 Avril 2011 à 19:22:55 »

J'ai réactivé ce fil, non pas pour se lancer à corps perdu dans des Paul & Mike à n'en plus finir, mais comme ce triste évenement a maintenant un rapport circonstancié, et comme je vous sais grands garçons, ceux qui désirent apporter quelque chose de constructif pour améliorer la sécurité de notre loisir...
Journalisée

     @mivolement JPaulV  D18 F-PJBV  @ Lunéville  Mes tagazous  Ma chaîne de vidéos Youtube
Gros Rouge
Membre Senior
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 417



« Répondre #14 le: 19 Avril 2011 à 23:08:56 »

Personnellement mon avion est aussi équipé très sommairement: bille aiguille et GPS portable.
Un pilote de ligne très expérimente m'a conseillé de m'équiper d'un horizon, "ça peut être très utile pour se sortir de situations délicates, même si on n'a pas l'intention de pratiquer l'IFR, on ne sait jamais!"
Pour des raisons d'encombrement dû au réservoir avant, je ne l'ai pas fait...
Aujourd'hui je vais partir en quête d'un horizon à écran plat, ou adaptable sur le tdb du DR1050.
Avez vous des références?

D'autre part: pour m'être fait surprendre par la nuit et des conditions très sombre, j'ai maintenant à bord une petite lampe de poche fonctionnant sans piles (avec une petite manivelle). Elle ne m'a jamais servie, je prévoie toujours une marge plus grande, mais on n'est jamais trop prudent...
Journalisée
Pages: [1] 2 3   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !